Devez-vous effectuer une refonte de votre site web ?

Alors que vous investissez des budgets webmarketing importants pour faire venir des internautes sur votre site web, vous vous posez naturellement la question de refaire votre site web. Au delà de l’image pure, comment savoir si votre site web est suffisamment efficace ? La refonte d’un site web est souvent induite par trois éléments :

  • un renouvellement de l’identité visuelle de votre marque (changement de charte graphique),
  • un manque d’efficacité commercial (taux de transformation en baisse, marketing digital sous-performant…),
  • ou enfin, une plateforme technique qui doit être mise à jour ou remplacée.

Dans cet article, je vais vous aider à évaluer le besoin de faire une refonte votre site, sur le plan technique.

Si vous êtes dans le cadre d’une création de site, ce billet vous donnera quelques points de vigilance pour obtenir un site efficace. En effet, il est plus facile d’anticiper certains éléments avant de créer un site.


Faut-il refondre votre site internet ?


Votre site est-il techniquement à jour ou mérite t’il un rafraîchissement ? La partie technique d’un site peut paraitre obscure mais c’est un élément déterminant dans la performance commerciale de votre vitrine web. Un site qui fonctionne techniquement bien sera mieux indexé par les moteurs de recherche. Le PageRank sera également amélioré si le fonctionnement de votre site est ok. Un PageRank, c’est un meilleur Quality Score pour vos campagnes Adwords et donc un meilleur positionnement concurrentiel de vos annonces.
Un site techniquement efficace, c’est aussi un contenu plus accessible et mieux valorisé auprès des internautes. C’est aussi une ergonomie améliorée, notamment sur les appareils mobiles.

Quels éléments techniques peuvent être un frein à l’efficacité de votre site web ?

La lenteur d’affichage, la mauvaise gestion du mobile, la congestion en cas de pic de trafic… combattre tous ces éléments contribue au bon référencement d’un site. Il est assez facile de déterminer si votre site est techniquement efficace. Les principaux éléments à tester sont les suivants :

  • mon site s’affiche t’il correctement sur mobile ? Est-il facilement utilisable sur un téléphone portable ?
  • mon site s’affiche t’il rapidement, même en 4G ?
  • mon site est-il à la merci des hackers ?
  • mon site absorbe t’il suffisamment de trafic ?

📱Un site mobile

Le trafic Internet sur mobile dépasse maintenant le trafic depuis les ordinateurs de bureau. Quand un internaute se connecte sur votre site, il a plus de 3 chances sur 5 de consulter la version mobile. Il est donc impératif que votre site soit compatible avec les écrans mobile.

Comment tester la comptabilité mobile de mon site ? Est-il conçu en mode responsive design ?

En vous connectant sur votre site internet depuis votre téléphone portable. Essayez objectivement de naviguer sur votre site et de l’utiliser. Est-ce facile ? Arrivez-vous à remplir les formulaires, cliquer sur les éléments du menu, accéder à la page de contact… Si vous avez un site Ecommerce, il faut vérifier le bon affichage des photos du produit, l’accessibilité du bouton de mise au panier,

Pour industrialiser un peu le processus, vous pouvez avoir recours à un outil en ligne qui vérifier le bon affichage des pages de votre site sur plusieurs résolutions d’écran et même pour certains mesurer l’usabilité du site. Un site “mobile-first” est un site dont l’affichage est pensé d’abord pour l’écran mobile et ensuite pour le desktop. Tester la version mobile dans de bonnes conditions, se fait grâce aux outils de développement de votre navigateur web. Chrome, Firefox, Safari ou Opéra dispose de la possibilité de simuler simplement un affichage mobile de votre site.

Enfin, il existe des services en ligne (payants ou non) qui émulent votre site sur mobile, dans plusieurs configurations. Google propose son propre outil de vérification mobile : Mobile-Friendly Test – Google Search Console

Il existe pléthore d’outils en ligne pour tester votre site dont le fonctionnement est relativement aléatoire : Am I Responsive, XRespond… Une fois de plus l’outil Google ‘Mobile Friendly’ reste une référence pour tous les développeurs de site web.
Avoir un site “mobile-first” est maintenant indispensable pour le référencement. Ceci est encore plus vrai si vous conduisez des campagnes Adwords : le PageRank sera meilleur si vous avez un site mobile.

Vous n’aurez certainement pas le temps de tester chaque page de votre site mais je vous encourage à prendre le temps de vérifier les pages à plus fort trafic. Utilisez votre outil d’Analytics (par ex. Google Analytics) pour les identifier. Je vous incite également à passer une commande régulièrement pour dérouler tout le tunnel de transformation sur mobile.

🚤 Un site rapide

La rapidité d’affichage du site est également un élément déterminant dans l’efficacité de votre site web, marchand ou non. Les raisons pour avoir un site rapide sont nombreuses mais la raison principale est que les internautes n’aiment pas attendre ! Ensuite, la rapidité d’exécution
La vitesse se pense normalement dès la conception du site web, mais il est utile de la jauger régulièrement et de vérifier le temps de chargement des pages du site Internet.

La vitesse est un vecteur primordial d’une expérience utilisateur réussie. Au-delà de 5 secondes d’attente pour voir la page s’afficher, vous perdez la moitié de vos visiteurs. Un fort taux de rebond peut être causé par un site internet trop lent.  De fait, Google prend la vitesse en compte dans son algorithme de référencement naturel et de façon forte. A voir un site avec un temps de chargement rapide améliorera l’expérience client, donc votre référencement et aussi votre taux de conversion.

Il existe plusieurs temps à mesurer pour comprendre d’où vient le problème sur son site internet. En fonction des outils que vous utiliserez pour mesurer la rapidité d’affichage de votre site internet, vous aurez des indicateurs différents. Voici les KPI utilisés les plus fréquents :

TTFB

Il s’agit du temps que met le serveur à renvoyer le premier octet de donnée au navigateur. Un TTFB trop long indique un temps de calcul du serveur inefficace ou des redirections inefficaces.

First Paint

Le “first paint” marque la première action de rendu du navigateur, d’après une définition « technique ». Cette première action n’est pas nécessairement visible d’un humain.

First Contentful Paint

Le “first contentful paint” indique la temps de chargement du premier texte ou de la première image sur la page. Théoriquement, c’est à partir de ce moment-là que l’internaute commence à voir la page afficher quelque chose. Mais ce n’est pas toujours tout-à-fait exact.

Start Render

C’est le délai au bout duquel quelque chose est visible par l’utilisateur dans la fenêtre, quoi que ce soit, même si ce n’est qu’un arrière-plan ou une icône.

Vous l’aurez compris, quelque soit l’indicateur de chargement retenu ou analysé, il est nécessaire de surveiller régulièrement la vitesse de chargement de votre site.

Quels outils pour mesurer la vitesse de chargement de votre site ?

Les outils de mesure du temps sont pléthoriques sur le web. Et très souvent gratuits. Pour ma part, je vous conseille d’en choisir un et de le garder pour évaluer régulièrement votre site. Commencez à tester dès la réalisation du site internet puis faites des mesures régulières. Parmi ceux que j’ai testé, j’utilise plus régulièrement :

  • GTMetrix : outil ancestral de la mesure d’audience, il est fiable et gratuit. Il offre un panel d’indicateurs très appréciables, et notamment un waterfall

  • Google PageSpeed : un outil de référence, puisque c’est celui de Google. Au delà de la vitesse, deux notes sont attribuées à votre site : une note pour la version desktop et une note pour la version Mobile.

  • Pingdom : un autre outil de mesure de performance de site web.

Et si votre site est trop lent, que faut-il faire ?

Les raisons de la lenteur d’un site sont nombreuses : hébergement défaillant, bande passante insuffisante, site mal codé, images trop lourdes, etc, etc.

Malheureusement, il n’y a pas de recette miracle et il convient de mener une étude approfondie pour savoir quelles sont les actions à mener pour améliorer la vitesse d’affichage de votre site. Parlez-en à votre agence digitale ou à votre développeur pour qu’il vous fasse sa recommandation. Et surtout, demandez un devis détaillé avant de faire évoluer votre site.

🔒 Un site sécurisé

Il est primordial que votre site soit sécurisé.

Il existe plusieurs formes de hacking. L’intérêt des hackers à pirater votre site est d’abord financier : l’attaque consiste à prendre le contrôle le votre site et de vous bloquer. Ils demanderont alors une rançon pour vous redonner l’accès à l’administration de votre site. Les hackers en profiteront également pour tenter de pirater vos données, et notamment la base clients.

Les hackers peuvent aussi vouloir bénéficier de la puissance de votre serveur. Déposer un script malveillant sur votre site lui permettra de déclencher des attaques DDOS.

Votre site haché, quelles conséquences ? Au delà de la rançon, le hacking de votre site peut avoir des conséquences fâcheuses comme le fait de se faire blacklister par Google ou de voir votre hébergeur résilier votre abonnement.


Comment se prémunir des attaques des pirates sur votre site web ?


L’hébergement

Tout d’abord, choisissez un hébergeur sûr. Dans le cas des hébergements dédiés, les risques sont limités car votre hébergeur maintiendra une politique de sécurité stricte (s’il est sérieux). Si l’hébergement mutualisé comporte bon nombre de contraintes techniques, il a le mérite d’être relativement à ‘abri des attaques car c’est l’hébergeur qui en assure lui-même la sécurité.

Si vous avez un serveur dédié (VPS par exemple), alors il convient de s’assurer d’un minimum de sa sécurité. Le risque est surtout une possibilité d’intrusion, et donc de prise de contrôle de votre serveur par un pirate. Pour s’assurer d’une sécurité minimum, il faut mettre à jour régulièrement votre serveur. Enfin, le meilleur moyen est de faire vérifier votre setup par un spécialiste une à deux fois par an. C’est un investissement utile qui vous évitera de nombreux désagréments, surtout si votre site contient des données commerciales.

L’applicatif web

Niveau applicatif, il est difficile de vous donner des recettes toutes faites pour améliorer la sécurité de votre site web. Si vous utilisez un CMS comme WordPress ou Prestashop, il existe des plugins pour vous protéger des attaques et détecter les failles potentielles de votre site. Vous devrez alors corriger chaque point pour s’assurer qu’il n’y a pas de faille. La première sécurité à mettre en place est le chiffrement SSL des connexions entre le navigateur et le serveur. Cet élément de sécurité est maintenant obligatoire.

Quelque soit l’applicatif, il est important de faire des sauvegardes régulières de votre site et de les garder au moins 30 jours. Si votre site se fait attaquer ou viruser, il faudra alors remettre une version antérieure propre de votre site sur le serveur puis la sécuriser.

Les mots de passe

Les mots de passe sont la première faiblesse de votre dispositif digital alors qu’ils sont la clé qui verrouille l’accès à vos données ou votre système. Les mots de passe doivent être difficile à deviner, compter plus de 8 caractères, ne pas être inscrits sur un post-it collé à l’écran de votre ordinateur, et ne pas correspondre à une élément trop personnel (date de naissance, prénom des enfants…). Sensibilisez votre équipe qui travaille autour de votre site web (développeur, webmaster, graphiste, intégrateur…) pour qu’ils utilisent des mots de passe sécurisés.

Un mot de passe trop simple est une invitation à entrer pour les hackers !

🔥 Un site qui encaisse

Enfin, dernier souci technique de votre site : encaisse t’il la charge ?Il est nécessaire que votre site puisse suivre la croissance de votre nombre de visiteurs. Vous n’avez pas lancé un site pour avoir 2 visiteurs par semaine.

Je me souviens d’un jeune entrepreneur qui avait monté une place de marché locale. Un jour, il a bénéficié d’une visibilité nationale grâce à un reportage sur un journal TV. Le site a vite été débordé… et a planté. Heureusement, son hébergeur lui a permis de faire évoluer temporairement sa puissance et le site est revenu en moins de 5 minutes car il bénéficiait d’un hébergement dans le cloud.

Comment tester la montée en charge ?

C’est difficile à dire. Il faut surveiller régulièrement la charge de votre serveur, l’utilisation de la mémoire et de sa CPU, notamment aux plus forts moment de la journée. Les statistiques fournies par votre hébergeur pourront vous renseigner sur le niveau de charge régulier et voir s’il faut augmenter la puissance d’hébergement.

Dans le cas d’un hébergement dans le cloud (comme AWS), il est facile de booster la puissance de votre machine le temps nécessaire et une telle souplesse est appréciable.

Vérifier la charge tenue par votre site est surtout important quand vous commencez à faire de la publicité en ligne. Il faut que votre site soit capable de supporter la charge supplémentaire de trafic.

Conclusion

En résumé, un site techniquement efficace est un site qui s’affiche rapidement, parfaitement utilisable sur mobile, et qui ne craint ni les hackers, ni un fort trafic. Ces éléments sont la base d’un site sain. Ils sont nécessaires mais pas suffisants. A la vue de votre analyse, vous serez capable de décider sereinement si vous devez procéder à une refonte de votre site internet (ou non!). Il est quand même rare qu’une refonte totale soit nécessaire : vous pouvez procéder à une refonte étape par étape…

N’hésitez pas à impliquer votre agence web dans votre analyse et votre projet de refonte dès le démarrage. Soyez vigilant sur leurs recommandations et challengez les grâce à votre propre analyse.

Une fois la partie technique réglée, je vous invite à vous assurer du bon référencement et d’une efficacité commerciale optimum.

 

Bitnami